Patrimoine

0 59

Des sites mégalithiques

A Duerne plusieurs sites mégalithiques sont célèbres pour les légendes qui leur sont rattachées.

La Roche Samson, située au lieu-dit le moulin du pêcher, en fait sur la commune de Saint Martin en Haut, est une pierre branlante dont l’origine est locale. Elle n’a donc pas été lancée du Mont Pilat par Samson comme l’affirme la légende !! D’autres racontent que cet énorme rocher barrait le chemin et que seul Samson pût le déplacer. On distingue encore à la surface du rocher ce qui pourrait être l’empreinte de ses doigts.

Le Crêt des Fayes ou des Fées renfermerait les vestiges d’un temple druidique, ainsi qu’un veau d’or. Ce site aurait été occupé par les gaulois qui offraient des sacrifices à La Lune, une de leurs déesses. Il n’est pas surprenant d’entendre raconter qu’il suffit de soulever des pierres pour voir briller des bijoux et des pièces de monnaies, preuves des nombreuses offrandes faites aux dieux. On prétend même que le sol est noir à cause du sang de tous les sacrifices qui s’y sont déroulés.

Des sites romains

L’aqueduc de la Brévenne. A l’époque romaine, quatre aqueducs alimentaient la ville de Lugdunum (Lyon) en eau dont l’aqueduc de la Brévenne qui prenait sa source à Aveize et passait sur la commune de Duerne. Des vestiges sont encore visibles. Ils sont connus dans la région sous le nom de Thoues de Sarrasins. En effet, ce sont des aqueducs enfouis. Sarrasins est une déformation du mot Césarins (en référence à César).

Des sites plus récents…

La poste aux chevaux. L’église, dédiée à Saint-Jean-Baptiste, date de 1830. A côté de celle-ci, un bâtiment portait encore récemment un panneau qui indiquait l’emplacement de la poste aux chevaux. En 1770, l’intendant de la Généralité du Lyonnais décide de faire ouvrir une grande route qui rejoindrait Lyon à Bordeaux en passant par le Massif Central. La première étape, de Lyon à Feurs, passait à Alaï, Yzeron, Duerne, Les-Halles et Saint-Martin-Lestra. Une fois la route établie, il fallut installer dans chaque village un relais de chevaux frais. Les diligences et convois s’y arrêtaient pour changer de chevaux et les passagers en profitaient pour se restaurer ou dormir. Celui de Duerne fut construit en 1776 par un certain François Presle qui venait d’obtenir la charge de Maître de Poste. ë Une vaste écurie permettait de loger au moins huit chevaux, chambres et salles servaient pour recevoir les voyageurs, un grand buffet chargé de plats d’étain couvrait le fond de la cuisine d’auberge, près de la cheminée où pendait la marmite de cuivre. Un immense abreuvoir de pierre, placé à l’entrée de l’écurie était utilisée pour faire boire les chevaux ; on avait capté une source pour l’alimentation en eau, et un conduit creusé dans le tronc d’un buis amenait l’eau de la montagne jusqu’à l’intérieur de la maison û (L’Araire nð32, printemps 1978).

Le bachat. Il est situé à l’intersection des routes allant à Aveize et Sainte-Foy-l’Argentière. Il a été construit en 1911 en même temps que le réseau d’adduction d’eau du village qui alimentait aussi un lavoir, un deuxième bachat et deux pompes. L’eau provient de 5 captages dans le bois des Courtines.

Située au Crêt des Etoiles, la Madone a été construite en 1937 pour protéger les cultures de la grêle. Une bouteille contenant le nom de tous les Duernois est cachée dans son socle.

Le village de Duerne possède encore de nombreux autres attraits : sur la route en direction de Sainte-Foy-l’Argentière, le Puits Saint-Jean date de l’époque napoléonienne ; et de nombreuses croix. La Croix de la Forêt fut érigée entre 1744 et 1747 à la période de la peste. Son bénitier servait à bénir les pestiférés qui n’avaient pas le droit d’entrer à l’église.

Un personnage célèbre…

Philippe Thomas né en 1843 à Duerne fut le premier à découvrir les gisements de phosphates de Tunisie en 1885. Une plaque situe sa maison natale au bas du village.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 rue de la Mairie 69850 Duerne
Téléphone : 04.78.48.62.60
Fax : 04.78.48.57.81
mairie.duerne@cc-mdl.fr